0
Your Cart

Les dégâts du frelon asiatique

Quels dégâts ?

Les frelons asiatiques peuvent causer de sérieux dégâts aux ruches d’abeilles et aux apiculteurs. Ils sont connus pour attaquer et tuer les abeilles, ce qui peut entraîner une baisse de la production de miel et une diminution de la population d’abeilles.

Les frelons asiatiques sont également très agressifs et peuvent être dangereux pour les humains s’ils sont menacés ou perturbés. Ils peuvent causer des piqûres douloureuses et, dans certains cas, entraîner des réactions allergiques graves.

Les apiculteurs français doivent donc être très vigilants et prendre des mesures pour protéger leurs ruches des frelons asiatiques. Cela peut inclure l’utilisation de filets de protection, de pièges à phéromones ou de produits répulsifs. Il est également recommandé de signaler tout nid de frelons asiatiques à un professionnel agréé pour qu’il puisse être éliminé de manière sécuritaire.

En chiffres

Il est difficile de donner des statistiques précises sur les dégâts causés par les frelons asiatiques aux apiculteurs en France, car ils varient considérablement selon les régions et les années. Cependant, voici quelques chiffres qui peuvent vous donner une idée de l’impact des frelons asiatiques :

  • Selon l’Union nationale de l’apiculture française (UNAF), les frelons asiatiques ont été responsables de la perte de 40 % des ruches en France en 2019.
  • En 2020, l’UNAF a signalé que les frelons asiatiques avaient causé des dégâts importants dans certaines régions de France, notamment en Normandie, en Bretagne et dans le Sud-Ouest.
  • Selon l’Association nationale de défense contre les animaux nuisibles (ANDAN), les frelons asiatiques ont été responsables de la perte de 15 000 ruches en France en 2019, et plus de 25 000 ruches en 2020.

Il est important de noter que ces chiffres ne reflètent qu’une partie des dégâts causés par les frelons asiatiques aux apiculteurs en France, car ils ne prennent pas en compte les pertes indirectes, comme la baisse de la production de miel et la diminution de la population d’abeilles.

Pour plus d’informations www.unaf-apiculture.info

Une question ?